Depuis le 18 août 2010, vous devez être identifié pour éditer des pages dans Rodovid (excepté Rodovid Engine).

Chronique de Saint-Antoine-l'Abbaye

Un article de Rodovid FR.

Jump to: navigation, search
Saint-Antoine-l'Abbaye, carte postale ancienne
Saint-Antoine-l'Abbaye, carte postale ancienne

Sommaire

[modifier] Chronique de la commune de Saint-Antoine-l'Abbaye

Liber matrimoniorum celebratorum in ecclesia parrochiali sancti * Martini de Vinays in mandamento S.Antonii diocesis viennensis. 1649
Liber matrimoniorum celebratorum in ecclesia parrochiali sancti * Martini de Vinays in mandamento S.Antonii diocesis viennensis. 1649

Saint-Antoine-l'Abbaye (38) est une commune du Pays du Sud-Grésivaudan, dans l'Isère (1053 habitants en 2013). Depuis le 1er janvier 2016, la commune voisine de Dionay y est rattachée. En 1836, la population etait de 2035 habitants.

Saint-Antoine-l'Abbaye est principalement connue comme le centre historique de l'Ordre des Antonins, qui y ont construit une abbaye, aujourd'hui classée monument historique. Les reliques de saint Antoine l’Égyptien y aurait été ramenées de Constantinople vers 1070 par un seigneur du Dauphiné, Josselin de Châteauneuf de l'Albenc (ou Jocelin) (Châteauneuf, n. vers 1030 d. après 1070). Elles sont déposées dans le village de La Motte-aux-Bois qui devient Saint-Antoine-en-Viennois. Les bénédictins, venus de Montmajour, s'installent et commencent alors la construction d'une église tandis qu'une confrérie charitable, la Maison de l'Aumône, dresse des hôpitaux pour accueillir et soigner les victimes du Mal des Ardents ou Feu de saint Antoine.

Dans l'Ancien Régime, le village comprenait deux paroisses : Saint-Antoine et Saint-Martin-de-Vinay. Des registres séparés ont été tenus jusqu'en 1797 (an V du calendrier républicain). La paroisse de Saint-Antoine possède des registres depuis 1586 et celle de Saint-Martin-de-Vinay depuis 1626. Pendant la Révolution, du 1er vendémiaire an VII (22 septembre 1798) au 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), les mariages des communes voisines étaient enregistrés à Saint-Antoine, alors chef-lieu de canton. Saint-Martin-de-Vinay possède un répertoire alphabétique de 1650 à 1793. Les registres de la paroisse de Notre-Dame de la Jayère sont parfois avec ceux de Saint-Antoine, et parfois avec ceux de Dionay.

Voir aussi la Chronique de Dionay.

[modifier] 1679

Baptême de la cloche de Saint-Martin-de-Vinay : [1] p. 13

  1. La paroisse présente de S[ain]t-Martin-de-Vinay pour la
  2. cotisation de la cloche (reçue?) de cent quarante et unes livres, à
  3. donnée vingt-trois livres et six sols à raison d'environ cinquante
  4. livres qu'elle coûte à seize sols la livre du métal, la (vieille?) ayant
  5. coûté pour avoir été fondue vingt-quatre (écus???), la dite cloche
  6. a été (reçue ?) le vingt-sixième septembre mille six cent
  7. septante-neuf, bénie par Monsieur l’abbé Pain de la
  8. Jasse, le trentième et dernier du dit mois de septembre, de
  9. laquelle a été parrain Monsieur (Fournet ?), notaire royal, et
  10. honneste Simonde Roux sa femme la marraine, toutes les
  11. cérémonies célébrées dans la sacristie de l'abbaye Saint-Antoine
  12. entre huit et neuf heures du matin, jour de feste du grand
  13. saint Jerosme, docteur de l’église un samedi à la plus grande
  14. gloire de Dieu, honneur de Saint-Martin, patron de la
  15. présente église et salut des paroissiens et pour les biens de
  16. la dite paroisse. Amen.
  17. NOTA que nul n'a droit de sépulture dans l'église de la
  18. susdite paroisse, ainsi qu'il apparait par l'acte de sépulture
  19. d'Étienne Vernay dit (Confissiat ???), qui y fut inhumé le dix-huit
  20. avril mille sept cents quatorze, où il est dit sa (propriété ?)
  21. mais que l'enterrement dans l'église a été fait sans
  22. conséquence n'ayant pu coûter du droit des sépultures dans
  23. icelle, je certifie les prédits extraits conformes à la vérité, en
  24. foi de quoi j'ai signé (J?) de Fayole (chanoine ?) régi[sseur] de st antoine
  25. curé (mod--- ?) de st martin (--- ?)

Il s’agit de Gabriel Fournet, né à Saint-Antoine le 21 avril 1630, qui y a exercé de 1652 à 1688.

[modifier] Abbaye transformée en appartements

Pendant la Révolution française, l'abbaye a été transformée en appartements. Joseph Bouvarel (Bouvarel, n. 17 juin 1797 d. 22 novembre 1879) est né "dans l'appartement à l’entrée des bâtiments nationaux ayant appartenu aux ci-devant ordre de Saint-Antoine", tandis que Rose Marc (Marc, n. 14 septembre 1798 d. 10 octobre 1872) est née "dans l'appartement de l'abbaye de Saint-Antoine où ses parents sont locataires".

[modifier] Divorce après adultère

Jacques Cara Lety (Lety, n. 29 avril 1798 d. 26 mars 1875) est né à Dionay, alors que sa mère habite Saint-Antoine, car le père n'est pas son époux, mais Jacques Chanet (Chanet, n. 10 mai 1746 d. 23 novembre 1834). On comprend alors pourquoi sa mère divorce quelques mois après sa naissance.

[modifier] Maires

Jean François Brachet (Brachet, n. 26 avril 1737 d. 4 avril 1798), notaire
1809 à mai 1811 Jean François Génissieu (Génissieu, n. 23 janvier 1752 d. 2 janvier 1815), propriétaire
juin 1811 à janvier 1814 Étienne Génissieu (Génissieu, n. 3 octobre 1753 d. 6 février 1814), géomètre
1816 à novembre 1830 André Ferdinand Génissieu (Génissieu, n. 5 décembre 1781), négociant
novembre 1830 à ? Pierre Désiré Vivier (Vivier, ?)
vers 1831 Jean Pierre Baudoin (Baudoin, ?)
1837 à 1846 Joseph Mathieu Sorrel (Sorrel, n. 1797 calculé d. 29 août 1847), vétérinaire
vers 1847 Gustave Henry Aimé Jacques Guyon (Guyon, n. 18 décembre 1810 d. 8 novembre 1859), notaire
vers 1849 Candide Hypolite Glandert (Glandert, n. 1797 calculé d. 5 mai 1860), propriétaire
1852 à août 1860 Jean Baptiste Joachim Giraud (Giraud, n. 4 octobre 1815 d. 17 novembre 1872), boulanger, aubergiste
août 1860 à avril 1867 Armand Génissieu (Génissieu, n. 27 février 1815 d. 7 février 1890), propriétaire et négociant
juin 1867 à septembre 1870 Jean Baptiste Joachim Giraud (Giraud, n. 4 octobre 1815 d. 17 novembre 1872), boulanger, aubergiste
septembre 1870 à janvier 1878 Jules Vignal (Vignal, n. 1825 calculé d. 2 février 1896), négociant, moulinier, rentier
février 1878 à juin 1879 Ferdinand Lassara (Lassara, n. 11 septembre 1811 d. 29 novembre 1888), propriétaire cultivateur
juin 1879 à novembre 1885 Maurice Cyrille Ginier (Ginier, n. 12 juin 1825 d. 20 novembre 1885), bourrelier, propriétaire
janvier 1886 à mai 1896 Eugène Benjamin Germain (Germain, n. 8 mai 1849 d. 22 novembre 1900), marchand, propriétaire, négociant
mai 1896 à mars 1900 Hippolyte Chaloin (Chaloin, n. 6 janvier 1835 d. 19 mars 1900), cafetier, aubergiste
juin 1900 à mai 1908 Pierre Fleury Roux (Roux, n. 15 février 1846 d. 13 février 1913), officier d’Académie, officier de l'Instruction publique
mai 1908 à janvier 1923 Aimé Dupeley (Dupeley, n. 13 septembre 1857 d. 1930), cultivateur, restaurateur, mégissier
1935 (?) à 19 décembre 1943 Ferdinand Xavier Gilibert (Gilibert, n. 27 février 1887 d. 5 janvier 1945)

[modifier] Abbés de Saint-Antoine

wk:fr:Liste des abbés de Saint-Antoine

[modifier] Personnalités

  • Augustin Mottin de la Balme (Mottin, n. 28 août 1733 d. 5 novembre 1780), écuyer, officier de cavalerie, participe à la Guerre d'indépendance des États-Unis, décède à Columbia City (Indiana)
  • Louis Joseph de Beaumont d'Autichamp (Beaumont, n. 24 août 1716 d. 2 juillet 1747), a habité Saint-Antoine, marquis d'Autichamp et seigneur de Miribel ; mousquetaire du roi, guidon et enseigne de gendarmerie ; Lieutenant de Roi des villes et château d'Angers ; Lieutenant-colonel du régiment d'Infanterie d'Enghien ; Décède à la bataille de Lawfeld, aujourd'hui en Belgique.

[modifier] Notaires

cf. [2] Nom, années d'exercice

  • BAUDOIN Jean Pierre : 1804 (an XIII) - 1839
  • BRACHET : 1729 - 1769
  • Jean François Brachet (Brachet, n. 26 avril 1737 d. 4 avril 1798) : 1769 - 1797
  • BURLET Antoine : 1690 - 1728
  • CHARBONNIER Antoine-Joachim : 1839 -
  • COFFIN Victor Louis Emile : 1888 - 1901
  • CUCHET Joseph : 1698 - 1754
  • Claude Fournet (Fournet, n. avant 1610 d. entre 3 mars 1636 et 30 janvier 1639) : 1634 - 1636
  • FOURNET Gabriel : 1652 - 1688
  • FOURNET Joseph : 1689 - 1716
  • GLANDUT Charles-Joseph : 1773 - 1803
  • Joseph Glandut (Glandut, n. 28 septembre 1712 d. 2 février 1807) : 1739 - 1773
  • Gustave Henry Aimé Jacques Guyon (Guyon, n. 18 décembre 1810 d. 8 novembre 1859) : 1839 - 1859
  • JASSOUD Jehan : 1605 - 1619
  • PÈLERIN Joseph Désiré : 1901 - 1909
  • PIEMONT Annibal : 1609 - 1649
  • PIEMONT Antoine : 1649 - 1707
  • PIEMONT Eustache : 1574 - 1616
  • RAUSSIN : 1649 -
  • SIRAND Léon Joseph : 1910 - 1926
  • VILLARD Jean-Louis Fleuris : 1860 - 1888
  • VIOU Joseph Marie Jules Simon : 1926 - 1933
  • VIVIER Antoine : 1619 - 1646
  • VOVREY Eustache : 1627 - 1649

[modifier] Artisans, commerçants et notables

Джерельна довідка за населеним пунктом