Depuis le 18 août 2010, vous devez être identifié pour éditer des pages dans Rodovid (excepté Rodovid Engine).

Chronique 1624-1700 - Tamerville

Un article de Rodovid FR.

Jump to: navigation, search
Sommaire des chroniques de Tamerville
1624-1700
1701-1718
1719-1737
1738-1760
1761-1772
1773-1782
1783-1792
1793-1797
1797-1827
1828-1852
1853-1892
Ce découpage chronologique est celui des registres conservés.


Sommaire

[modifier] 1628

[modifier] Cent ans et plus

  1. Le samedi Unziesme J[ou]r de novembre J[ou]r feste st martin
  2. fut Inhumé le Corps de feu adrianne du saulx (--?)
  3. dans le Cymetiere au bout de la tombe qui est devant
  4. la petite porte du clocher en l'an i628 et estant
  5. aagée de Cent ans et plus

[modifier] Des aveux stupéfiants

Baptême de Thomas Le Bunetel (Fils de Thomas Jacqueline, Jacqueline?, Marguerite?) (Le Bunetel, n. vers 18 avril 1628 d. vers 16 mai 1628)

  1. Le mercredi (des cendres?) i9 apvril 1628 a esté
  2. baptizé thomas filz Jean Lubin le bunetel et marguerite
  3. (david?) ses pere et mere ladicte david nous ayant
  4. déclaré que ledit enfant n'appartient audit Jean
  5. Le bunetel (mais?) a un no[mm]é thomas Jacqueline
  6. de S[aint]e Croix a la hague et ledit enfant no[mm]é par
  7. guill[aume] Le bunetel filz dud[it] Jean en la p[rése]nce de françoise
  8. Vaillon[gne] fille de marin Vaillon[gne] marrainne dud[it] enfant en
  9. la p[rése]nce de toussainct frigot et guillemine f[emm]e dud[it]
  10. Jean Vaillon[gne] et aultres

[modifier] Inhumée deux fois

Il y a peu de doute : Geneviève Caubrière a été transférée dans l'église deux ans jour pour jour après une première inhumation, même si le deuxième acte porte à confusion : la date de décès y est erronée. Cependant c'est le premier acte avant longtemps qui précise la date de décès et la date d'inhumation à Tamerville.

Inhumation (1626) :

  1. Le 29iesme Juin i626 fut Inhumé Le corps genevieve caubrière f[emm]e de piere Revel

Inhumation (1628) :

  1. Le jour st Pierre et st Paul 29 Juin i628
  2. a esté Inhumé Le Corps de feu geneviefve
  3. caubriere decedée du 28 Juin 1628 [sic] en son
  4. vivant V[eu]ve de feu pierre Revel et fut enterrée
  5. dans L'eglise Vis a Vis La Vitre
  6. (est?) au dessoubz du petit portail (--- ---?)
  7. soubz les (--- --- ---?)
  8. Requiescat In pace A[men] pat[er] n[oster] a[ve] m[aria]

[modifier] 1631

[modifier] Le lieu de la mesure de la dîme

  1. Le mesme Jo[ur] & an a esté enterré dans le cimetierre
  2. prez la mesure des Dismes le corps de deffuncte Jeanne le
  3. (bestachel?)

[modifier] Inhumé deux fois :

  1. Le i2 Jo[ur] de may fut Inhummé le corps de
  2. Jean gallien filz Guill[aume] & fut enterré le i3[ième]
  3. dans la chapelle st Jacques

[modifier] 1632

[modifier] Un certain manque d'élégance dans le surnom :

  1. Le Dimanche 13. Juin 1632 fut Inhumé le
  2. corps de pierre chardin dict le rat dans l'eglise
  3. dud[it] lieu au mitan de l'allée vis a vis de la
  4. porte du petit portail

(inhumation de Pierre Chardin (Dit : le rat) (Chardin, d. vers 12 juin 1632))

[modifier] 1633

[modifier] Mais qui inhume-t-on?

  1. Le dimanche vingt trois dudit mois de Janvier
  2. audit an 1633 (m[aît]re?) Jean (Revel?) p[rêt]re Curé de
  3. ladite parr[oiss]e fut Inhumé dedans le Cœur soubz
  4. La tombe de feu (m[aît]re?) marguerin Pontus p[rêt]re
  5. en son Vivant dernier Curé deffunct de cette
  6. par[oiss]e decedé le sept Jour de novembre L'an
  7. mil six Centz un mot taché il y a trente deux
  8. ans

L'acte est d'autant plus curieux qu'il est rédigé par ... Marguerin Pontus, prêtre, excellent scripteur pour la seule année 1633.

[modifier] 1638

[modifier] Un hiver assassin :

En treize lignes laconiques quasiment sans dates, l'homme d'église déclare 6 décès d'enfants en bas-âge :

  1. Un enfant pour Marin blestel enterré
  2. au cymetiere
  3. Un enfant pour Robert Tesson enterré
  4. au Cymetiere
  5. Un filz pour robert burnouf enterré
  6. au Cymetierre
  7. Une fille pour robert burnouf
  8. enterrée au cymetiere
  9. Une fille pour Charle fichet enterrée
  10. au Cymetiere
  11. Le Jeudy Unz[ieme] jour de Mars fut
  12. enterrée en la nef de l'eglise Un
  13. Une fille pour Claude le maistre

C'est surtout l'aspect répétitif et accablé de la série, qui fait ressortir son côté unique à ce point du dépouillement des registres de Tamerville.

Et encore la rédaction de l'inhumation suivante laisse penser qu'il s'agit aussi d'un enfant :

  1. le Jeudy dix huict[ieme] de mars
  2. fut enterré en au Cymetiere Noel
  3. fils de deffunct Gratian laisnay

Et la suivante encore ne laisse aucun doute :

  1. marguerite fille de françoise quesnel
  2. fut enterrée au cymetiere le dix[ième] d'avril

[modifier] 1646

[modifier] Des dates dans le désordre :

  1. Guillaume frigot et michelle sa femme
  2. enterrés en la nef près les fonds led[it]
  3. Guill[aume] le 8 d'Avril et lad[ite] f[emm]e le dernier jour
  4. de mars

[modifier] Baptêmes symétriques

Voici deux actes de baptêmes consécutifs, montrant un joli chassé croisé :

Baptême :

  1. Robert filz Richard bertault fut baptizé
  2. le lundi dernier jour d'Avril et fut nommé par robert frigot i624

Baptême :

  1. Richard filz robert frigot et noielle hermisse
  2. fut baptizée le dixieme jour de may et fut
  3. nommé par richard bertault i646

[modifier] 1648

[modifier] Triple ordination dans l'église, par l'évêque de Coutances :

  1. M[aît]re Germain le long prestre celebra sa premiere messe
  2. le lour ste Agnes en l'eglise ste marie de tamerville
  3. le 20-- janvier i648
  4. M[aît]re Guillaume colliche celebra sa première
  5. messe le 4[ie]me jour de febvrier i648 en l'eglise de
  6. tamerville
  7. M[aît]re Jean Gallien p[rêt]re celebra sa premiere
  8. messe l'onz[ie]me jour de febvrier en l'église
  9. ste Marie de tamerville et furent (là dessus?)
  10. ordonez p[rê]stres par l'illustrissime et reverendissime
  11. seigneur Claude auvry Evesque de coustance

Où l'on voit que les prêtres pouvaient donc dire la messe avant d'être ordonnés.

[modifier] 1651

[modifier] De la tenue des registres :

Dans ces années, les actes ne semblent pas être écrits dans l'ordre, ce qui pose parfois le problème de savoir s'il y a une erreur sur le mois par exemple.

En fait, les hommes d'église n'enregistrent effectivement pas les événements au fur et à mesure, témoin la triste inhumation des jumeaux Le Maistre :

Inhumation :

  1. Nicollas et marguerite le maistre enfants
  2. de Nicollas le maistre furent enterez
  3. en la nef led[it] nicollas le penultiesme jour
  4. d'avril et lad[ite] fille le six de may

L'acte est écrit d'un seul jet pour deux événements distants de 9 jours...

[modifier] 1654

[modifier] Une année très bissextile :

  1. Un enfant Inhumé dans L'eglise au bout du
  2. banc aux mangon pour Robert Mangon Le
  3. Trentieme de fevrier

[modifier] 1662

[modifier] Triple mariage et écriture expéditive :

Mariage :

  1. Robert blestel & marie Gallien, hervé le
  2. long & margueritte Greard, pierre dodeman
  3. et margueritte frigot furent mariez le 8[ieme]
  4. Jour de febvrier i662

[modifier] Hécatombe familiale

  1. Margueritte femme Joseph de la mare
  2. fut Inhumée le 2[ie]me Avril dans le
  3. Cimetiere
  4. Led[it] Joseph fut Inhumé dans le Cimetiere
  5. Lesd[its] jour et an que dessus

Leur fils François est décédé le 27 mars.

[modifier] Le commandeur de la commanderie

Charles de Gourmond décède le 11 juin à Tamerville, puis est enterré dans la chapelle sous cloche. Le lieu est prestigieux et habituellement réservé aux ecclésiastiques : effectivement il est «Commandeur de la Commanderie de Beauvais», c'est à dire un «chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem pourvu d'une commanderie».

On trouve effectivement dans les bonnes feuilles la trace de ce Charles de Gourmont, à la «Commanderie de Beauvais-en-Gâtinais», également chevalier de Malte.

On sait la famille de Gourmont fréquente en Cotentin, et des utilisateurs de Geneanet nous donnent une généalogie pour Charles. Hélas cette généalogie est dépourvue de sources, aussi n'y donnerons nous pas suite ici.

On peut cependant se demander comment le gaillard exerçait sa charge à 400 km de distance, et par quel hasard il en est venu à passer l'arme à gauche à Tamerville.

Imaginons que c'est à la suite d'un repas trop arrosé chez le seigneur et patron dudit lieu Guillaume d'Anneville. Bien évidemment ceci est pur racontard.

[modifier] 1666

[modifier] Deux mariages super-symétriques :

  1. Margueritte le poictevin et barbe le
  2. le poictevin sœurs ont Espousé guillaume
  3. et pierre gallien freres lad[ite] margueritte
  4. Guill[aume] et lad[ite] barbe pierre le samedy
  5. (der)nier Jour de Juillet i666

[modifier] Un Mouchel, des Moucheaux

  1. Jeanne le Gallois Veufve de françois
  2. Mouchel fut Inhumée sous le banc
  3. des moucheaux [sic] proche la muraille le
  4. 10 Jour d'Aoust i666

[modifier] 1667

[modifier] un trop long hiver

  1. françois fils Jean Gaultier & françoise le biez fut
  2. baptisé le 21(eme) Jour de mars et fut nommé par françoise
  3. trubert la neige pour lors epaisse sur la terre

[modifier] 1668

Cette année est la copie d'un registre original :

  • il n'y a aucune signature, et pourtant on y trouve souvent la mention «a déclaré ne scavoir signer» ou au contraire «signé» ou «paraphé»
  • des mentions écrites parfois plusieurs années plus tard, sont insérées sans perturber l'espacement des lignes ou des paragraphes, voir par exemple le baptême de Jacques Vallogne (Vallogne, n. 26 juin 1668 d. vers 18 août 1670).

Le scripteur est le même que pour les années suivantes, cette copie date au plus tard de 1669.

[modifier] De la tenue des registres :

Quatre feuillets datés de 1690, glissés à la fin de l'année 1676, nous renseignent sur la manière pratique de tenir les registres paroissiaux, et de les contrôler. La transcription complète est sur cette page:

En résumé un certain François l'Archer se plaint que son acte de baptême soit mal rédigé. Son père étant natif de Brix était surnommé Le Brisois, et c'est ce surnom qui a été utilisé en lieu et place de l'Archer dans son acte de baptême, ce qui est:

un obstacle au pieux dessein qu'il a d'entrer dans l'estat Eclesiastique

Ce sont cinq notables qui viennent témoigner et établir une sorte d'acte de notoriété, assurant chacun leur tour qu'ils ne sont pas «parent allié domestique ni redevable desd[ites] parties», déclarant que le jeune homme est bien le fils de ses parents et finissant par certifier que «ce qu'il a dit lecture a luy faicte de son exament il a dit qu'il contient verité y persiste et a signé». Ces temoins sont:

  1. Jean Le Bon, prêtre de Tamerville, vicaire officiant au baptême. Il argue que s'il a baptisé l'enfant, ça n'était pas lui mais le curé de l'époque qui tenait le registre.
  2. Jacques De la Vallée
  3. Guillaume Mangon, prêtre de Sauxemesnil, qui déclare bien connaître François Larcher parce qu'ils habitent le même hameau led[it] hameau estant sis sur les deux parroisse de tamerville et Sauxsmenil
  4. Clement Le Roux, laboureur à Tamerville

Puis ce sont les deux frères de François qui viennent témoigner. Pour finir le secrétaire de l'archidiacre résume la situation et entérine la correction à porter au registre.

[modifier] 1669

[modifier] Les forges de Bricquebec

Confirmation du fait que les forges de Bricquebec ne sont pas à confondre avec celles de Sauxemesnil-Tamerville, dans l'acte de décès d'Anthoisne De Lonley (Delonley) (Lonley, d. vers 19 août 1669)

  1. Anthoisne de Lonley filz de Jacq[ue]s de Lonley & d'anne
  2. du bois, maistre des grosses forges de briquebec et de
  3. Sauxemesnil fut Inhumé dans l'anef de l'églisse de
  4. ce lieu le Vingtieme Aoust de cette p[rése]nte année 1669 par moy
  5. soubz signé co[mm]e dessus aux p[rése]nces de m[aître]s Jean le bon
  6. & pierre le biez p[êt]res Guill[aume] calois & plusieurs austres
  7. J le bon - p. lebiez - J burnouf - G Calois
  8. François Michel, curé

[modifier] Accident en forêt de Brix

deux actes d'inhumation consécutifs, d'abord celui de Jean Bouier :

  1. Jean boüier filz jean boüier ayant esté malheureusement
  2. tué d'un arbre dans la forest de brix fut inhumé
  3. dans le cymetiere de l'église de ce lieu apres le procez
  4. verbal que le serg[en]t du lieu ayant faict
    page suivante
  5. en fuyant l'arbre Jean co[mm]e (il a --- extreme onction ???)
  6. donnée par Guill[aume] bouïer son frere Jean gyrard
  7. Jean benoist & pierre (resnelle?) de la parr[oisse] de brix
  8. faict par moy soubz signé le septieme decembre 1669
  9. aux p[rése]nces de m[aît]re pierre le biez p[rêt]re & Jean le (bret?)
  10. lesquelz attestans ont declaré ne poin(t sca)voir signer
  11. (---?) P. Le biez - J le (bret?)
  12. François Michel, curé

Puis celui de son frère Guillaume :

  1. Le frere du susd[it] Jean bouier estant mot rayé décédé
  2. du susd[it] accident[1] fut Inhumé le huict[ie]me decembre a
  3. L'yssue (des vespres?) p[rése]nce de de tout le peuple sortant
  4. du divin service par moy soubz signé co[mm]e dessus p[rése]nces
  5. de m[aît]re Jean burnouf p[rêt]re & Jean le bret clerc de ce
  6. lieu qui ontz assisté au convoy qui a esté fait
  7. J.burnouf - J lebret

[modifier] 1670

Une année épouvantable en ce qui concerne la mortalité notamment infantile. Malheureusement la plupart des actes d'inhumation commençant par «un fils (ou une fille) pour untel», restent lacunaires, sans préciser âge ou prénom...

[modifier] Un cœur dans le chœur

  1. Le Vingt et Unieme de may i678 fut Inhumé
  2. le chœur de Jacques danneville es[cuye]r seigneur &
  3. patron de Tam[ervi]lle sous les pointes des deux premieres
  4. Tombes du chœur de lad[ite] eglise de Tam[ervi]lle proches
  5. la paroi du costé du septentrion lequel deceda à
  6. paris le cinquieme dud[it] mois & an et fut Inhumé le
  7. corps le landemain a l'eglise s[ain]t serafin François Michel, curé

[modifier] Raoulette et Guillemine La Longue

Curieuse mise au féminin du patronyme «Le Long», dans le baptême de Marguerite Duruel (Duruel, n. vers 1 mars 1670 d. vers 2 mars 1670) :

  1. Le second jour de mars de la susd[ite] année i670 fut
  2. baptizée Une fille pour françois duruel
  3. et Raoullette la longue & fut no[mm]ée marguerite par
  4. Guillemine la longue femme françois (louet?) de lad[ite]
  5. parr[oisse] - J. Le Bon
  6. le landemain fut Inhumée la susd[ite] fille dans
  7. le cymetiere (---?) par moy soubzsigné co[mme] dessus

[modifier] Un baptême hors sol

  1. Le dix[ie]me Jour d'octob[re] 1670 fut
  2. baptisée en l'Eglise et parr[ois]se de tamerville
  3. Une fille pour Jean Godefroy & françoise
  4. Baulieu de pr[ese]nt demeurant en la parr[ois]se
  5. d'aliaume a ce qu'il nous a (Invoqué?) au
  6. reffus du S[ieu]r Curé de lad[ite] parr[ois]se d'aliaume
  7. & (-?) par Justice rendue led[it] Jour & an
  8. c[omme] dess[us] dev[an]t Jacq[ue]s Dumoutier Lieutenant
  9. g[éné]ral (criminel & civil?) & fut nommée françoise
  10. par françoise (Laurent) & par (jean?) le
  11. poictevin aux p[rése]nce & (req[uet]te?) dud[it] jean
  12. Godefroy & plusieurs austres
  13. Godefroy - marque de lad[ite] françoise laurent - ponthus - François Michel, curé
  14. (Vasseur?)

[modifier] 1672

[modifier] Une bulle bien fulminée

Impressionnant acte de mariage pour Jean Lescroel et Marie Typhaigne :

[modifier] Mariage :

  1. Le mardy Vingt tois[ie]me feb[vri]er mil six centz soixante &
  2. & douze furent espousez Jean l'ecrouel filz germain
  3. et marie Typhaigne Veufv[e] de richard mouchel de
  4. la parr[oisse] de Tam[ervi]lle en Vertu d'une bulle (in pp ---?)[2] obtenue
  5. en cour de Rome par lesd[its] lecrouel & Typhaigne
  6. pour estre dispensez du deux à (3eme?) degré d'affinité
  7. reconnu estre entre eux, lad[ite] bulle en cour de Rome
  8. a (esté mar--- / s[ain]te marie ?) (m---?) l'an de l'incarn[ation] de n[o]tre Seign[eur]
  9. mil six centz soixante et onze aux (mois?) de novembre
  10. et du pontificat de n[o]tre s[ain]t pere année 2eme[3] scelléé de
  11. blomb[4] & corde de chambvre, omologuée et (fulminée?)
  12. par sentence sur requeste de discrete personne
  13. pierre le bourg p[rê]tre bacch[elier] en Théo[logie] curé de
  14. Sorthoville & (-icoger---?) de l'officialité de
  15. Vall[ognes] juge delegué par n[o]tre s[ain]t pere le pape
  16. Clement x[ie]me le saize[ie]me Jour du p[rése]nt mois & an
  17. (signez?) le bourg & durel greffier paraphez scellé
  18. led[it] jour et an lad[ite] sentance portant dispense de
  19. deux banz et la legitimation d'un enfant né desd[its] parents
  20. precedent ce iour ainsy qu'autres clauses (y co[n]tenues]?)
  21. le reste des ceremonies de l'eglise a eté observez par
  22. nous p[rê]tre curé de Tam[er]ville pour (ne déroger?) en lad[ite]
  23. sentence aux p[rése]nce de Jean arquemin parrain dud[it]
  24. l'ecrouel franc[ois] malherbe son proche voisin estienne
  25. Typhaigne frere de lad[ite] espouse de martin Thyp(h)aig(ne)
  26. de la parr[oisse] de s[ain]t Germain de tournebut p[rése]nce desq
  27. desquels lad[ite] sentance a esté rendu(e) aux (---?)
  28. & promesse d'en donner cospie toutefois et (q[ua]n[d]?) si
  29. besoingt led[it] iour & an que dessus
  30. J. L'escrouël - marque pour sig[ner] de lad[ite] marie Thyp[haigne] - J Larquemin
  31. m typhaigne - Typhaigne

On notera que le descriptif du document donne toutes les apparences d'une «Grande Bulle», sceau en plomb, cordes de chanvre, mention «in pp ---», datation en «année de l'incarnation de notre seigneur», etc. Voir wk:fr:Bulle pontificale.

[modifier] 1673

[modifier] Étrange continuité :

Le 4 octobre 1673, la petite Jeanne Margueritte Mangon, décède. Fille de Robert Mangon, elle avait été baptisée seulement 16 mois plus tôt et avaient pour marraine et parrain Margueritte le Poictevin et Jean Le Bon, prêtre.

Le même jour, les mêmes Margueritte Le Poictevin et Jean Le Bon sont parrain et marraine de Marguerite Françoise Le Bon, fille de Jeanne Mangon.

[modifier] Hécatombe familiale ?

(Pas encore mis en évidence de lien de famille...)

[modifier] 1674

[modifier] Année noire

en ce qui concerne la mortalité infantile : 363‰.

Les hommes d'église arrêtent pratiquement, dès 1675, de noter les décès de nourrissons dans les registres de Tamerville, et ce jusqu'en 1728. Un vide (statistique) de plus de 50 ans.

[modifier] Du statut des enfants naturels :

Voilà les inhumation dans l'église de deux enfants «naturels». Pour le deuxième, il est vrai qu'il est fils du Seigneur et Patron de Tamerville. Mais cela fait quand même une marque de plus d'une possible bienveillance locale à l'égard de ces petits.

Inhumation de Marie Gaillard / Godefroy

  1. Marie fille na[tur]elle de perette gaillard (---?) f[emm]e de Jacques Godfroy
  2. aagée viron de 9 ans fut inhumée dans l'anef [sic] de l'eglise de ce lieu
  3. le Vingt cinquieme janvier i674 au p[rése]nce de Jean du Saulx nicollas le (---?)
  4. et plusieurs autres qui declaré ne scavoir signer & ce par moy p[rêt]re

Inhumation de Jacques Bertault / Danneville

  1. Jacques filz na[tur]el de catherine bertault (ex illicito coitu)
  2. du fait & œuvres de franc[ois] danneville es[cuye]r S[ieu]r de Tam[ervi]lle (ainsi que?)
  3. la sage f[em]me qui (a) asisté lad[ite] bertault en son accouchement la
  4. rapporté né du quatr[iè]me may 1674 fut baptizé par moy curé
  5. dud[it] lieu & no[mm]é par pierre boitard & par marie bertault
  6. le landemain que du m[êm]e mois et an - P Boitard
  7. marque de lad[ite] jeanne mangon f[emm]e qui a délivré lad[ite] accouchée - marque de lad[ite] bertault
Mention marginale :
  • obiit 9a junii 1674 (sepultus?) (in?) capelle Sti jacobis (di----?)

[modifier] 1676

Année charnière pour la tenue des registres de Tamerville. c'est la dernière du beau registre bien tenu de 1668-1676. Curieusement il n'y a plus aucun évènement enregistré après le 25 octobre. Additionné du fait que cette année là le curé François Michel est mort en juillet, que le vicaire est absent pour maladie depuis plusieurs semaines, il semblerait bien qu'il y ait là une lacune de deux mois.

[modifier] Du coût des fosses.

Les actes d'inhumation comportent régulièrement la mention «fosse payée», mais dans le registre particulier de 1668-1676, le prix de la fosse est également souvent mentionné.

Le relevé est à poursuivre, mais il semble que :

  • une fosse dans le «grand portail de l'église» coûte 10 sols. Voir : Jeanne Vautier (Fille de Sanson) (Vaultier, n. 1606 calculé d. 26 août 1676).
  • une fosse dans la nef : 20 sols. Voir : François Vallongne (Vallogne, n. 1606 calculé d. vers 3 septembre 1676).
  • une fosse dans la chapelle du rosaire (habituellement réservée aux ecclésiastiques et leurs familles) serait gratuite. Voir : Jacques Pontus (Pontus, n. 1616 calculé d. 10 août 1676).

La Géographie économique de l'église de Tamerville est peut-être lisible...

[modifier] 1677

[modifier] Fait divers

  1. Le 15 de juin 1677 m'a esté attesté par pierre
  2. bertault sergeant royal de la (parroisse?) de la sergean-
  3. terie noble de nehou resident en la parroisse de
  4. tamerville que estant transporté par lordre du
  5. sieur de la filliere conseiller advocat du roy à St
  6. Sauveur le viconte suivant le billet dont led[it] bertault
  7. sergeant est fait en la maison et domicile de catherine
  8. du bors veufve de Jacques godefroy de lad[ite] paroisse
  9. (de ----leville) (---?) a declaré à noel bertault
  10. (vicaire) de tamerville avoir trouvé dans la
  11. maiso[n] de lad[ite] veufve le corps inc(onscient?)
  12. d'andré du bors vivant de la paroisse
  13. de St germain de tournebut frere (---)
  14. mort subite du jour d'hyer dans lad[ite] par(oisse)
  15. de tamerville le quel corps a esté délyvré par
  16. led[it] bertault sergeant à la sœur du defunt
  17. et à nicolas le compte son nefveu pour estre
  18. inhumé ny ayant led[it] bertault trouvé aucune
  19. blessure aud[it] defunct suivant so[n] procez Verbal
  20. quil ma representé l'inhumation faite par
  21. moy noel bertault vicaire de tamerville
  22. led[it] 15(ieme) jour de juin 1677 p[rése]nce dud[it] bertault
  23. sergeant, nicolas le compte lad[ite] catehrine
  24. du bors - P Bertault - N Le Conte
  25. marque de lad. (---?)

[modifier] Fais ton devoir pascal!

Curieux acte trouvé parmi les baptêmes et les inhumation. Peut-être que la rumeur disait de Jean Desquesne (parce qu'il n'était pas là le jour de Pâques) qu'il était protestant ? Ce qui pourrait motiver qu'il ait à expliquer pourquoi dans le registre paroissial.

  1. Jay soubsigné Jean des quesnes fils françois
  2. de la parroisse de negreville recognois que
  3. l'heritage et maison ou je demeure en certain temps
  4. de lannée y estant (envoyé?) par mon père pour y
  5. prendre garde et y faire labourer sont scises
  6. et situez en la parroisse de tamerville et que
  7. toutes fois et quante que je ny suis rencontrer
  8. dans le temps de la pasques j'ay toujour satisfait
  9. ainsi que ma femme au debvoir pasqual en la parr[oisse]
  10. de negreville par la permission de m[onsieu]r le curé
  11. de tamerville et cette pr[ése]nte année par la per-
  12. mission de noel bertault p[rê]tre vicaire & des[s]er-
  13. vant de p[rése]nt l'année du depart el lad[ite] parroisse de
  14. tamerville fait ce sixi[eme] jour de may mil six
  15. cent soixante et dix sept p[rése]nce de m[aît]res raould her-
  16. misse et jean le bon p[rê]tres dud[it] lieu de tamerville
  17. J desquesnes - R Hermisse
  18. J le bon - nbertault

On notera qu'effectivement Noël Bertault quittera ses fonctions en 1678 pour le séminaire de Vallognes. (cf. sa fiche)

[modifier] 1678

[modifier] Obiit die

  1. Un fils pour Jean Du Sault et mot rayé magdelaine Trubert
  2. legitimement mariez a esté baptizé soubz condition
  3. dans le ventre de sa mere sur une partie apparente
  4. de la teste la mere mots rayés estant en peril de mort
  5. par françoise l'archer femme de Jean Adam de
  6. cette par[oisse] sage-femme Jurée estant accompagnée
  7. et assistée d'une autre sage femme no[m]mée Jeanne
  8. fem[me] de philippe duval de sauxemesnil pareillement jurée, ainsy
  9. que de perrette fremy françoise Boëtard et plusieurs aut(res a)
  10. été baptizé co[mm]e cy dessus en conséquence de quoy estant
  11. venu sur terre mort nous l'avons Inhumé dans
  12. le cimetiere ce vingt deux d'avril mil six cents
  13. soixante et dix huit en p[rése]nce dud[it] Jean du Sault et
  14. Estienne denis et autres de lad[ite] paroisse mot rayé
  15. approuvé en glose bonne magdelaine, trois ratures de nulle
  16. valeur
  17. marque dud[it] Jean Du Saulx - Françoise Larcher
  18. marque de lad[ite] femme [de] philippe Duval - marque de lad[ite] pierette fremy
  19. Robert Surdive, curé.

[modifier] 1680

[modifier] Une semaine chargée pour Bertrand Duval

Le 6 octobre, il «nomme» deux petits d'affilée (il en est le parrain, si l'on préfère) : Marie Duval, qui doit bien être de sa famille, et Catherine Gilles, dont on peut supposer qu'il n'est parrain que par hasard, puisque la marraine des deux marmots est elle aussi unique : une Marie Blestel, difficile à identifier. Un peu comme si parrain et marraine étaient présent pour une autre raison, mais d'accord pour rendre service.

Le 9, moins drôle pour lui il enterre sa belle-sœur Marguerite (dont on n'a pas su lire le nom de famile).

[modifier] 1681

[modifier] Noël Le Roux et Thomasse...

Il y a peut-être là, une grande confusion commise par les hommes d'église de Tamerville: nous aurions trois Noël Le Roux contemporains à Tamerville, chacun marié à une Thomasse?

Pour corser le tout, on connait aussi Thomasse Le Roux (Fille de Noël) (Le Roux, n. vers 12 juin 1651 d. 22 mars 1733), veuve de Noël Le Roux...

Pourquoi pas une coïncidence? Mais ce qui fait douter c'est que:

  • Noël n'est pas un prénom si courant, encore moins Thomasse
  • Tocquet est un nom de famille exceptionnel qui n'aurait été cité qu'une seule et unique fois dans le registre de Tamerville (cependant ce patronyme est signalé dans la région)
  • Il y a sur place une famille de «Le Poictevin dit Siquet»

Tocquet Siquet? Et Laisné alors? Tout cela reste à vérifier.

[modifier] 1682

[modifier] Fidèles mais illégitimes

François Denis et Guillemine Burnouf ont eu trois enfants, tous nés ex-illicito, en 1682 ; 1684 et 1687. Le plus surprenant est qu'un François Denis (qui semble bien être le même), a eu un quatrième enfant en 1689 avec Elisabeth Mouchel

[modifier] 1683

[modifier] De l'usage du matronyme

Si le matronyme est réputé être courant en Basse-Normandie, et plus précisément autour du Bessin, son usage averé est assez rarement mis en évidence. Voilà pourtant un cas bien précis:

  1. Marin Michelle fils naturel de marin Ingouf &
  2. de Michelle Marie aagé a peu près de vingt & un an
  3. espouza noelle Mouchel v[euv]e d'Etienne Baudry aagée
  4. a peu près de quarante Cinq ans ce dix sept[iem]e
    page suivante
  5. Jour de fevrier [mil six cent] quatre vingt trois apres les
  6. Ceremonies de L'Eglise deument observées par moy
  7. Vicaire soussigné p[rése]nce de Toussaint Chardin Rich[ard]
  8. Launey Jean loir & Michel le Bunetel & au[tres] de ce lieu

On retrouve une mention du même Marin, lors de l'inhumation de son épouse, en 1695. Mais cette fois il est désigné dans cette phrase:

«Noelle Mouchel femme de Marin Ingouf»

Ce matronyme n'a donc pas fait souche.

[modifier] Décès d'un Matelot du Roy dans le Cabaret du bas des Monts

En plus d'au moins une hostellerie, Tamerville comptait (au moins) un cabaret.

  1. Gilles Gerard [Greard/Guerard?] de la paroisse de Monfarville
  2. aagé a peu pres de quarante Cinq ans Mouru dans le
  3. Cabaret du bas des mont en cette parroisse recement du
  4. service du Roy en qualité de matelot deument muni de
  5. son congé le seiz[iem]e Jour de novembre [mil six cent] quatre vingt
    page suivante
  6. trois & fut inhumé le lendemain dans le cymetière de
  7. ce lieu par moy curé soussigné p[rése]nce de M[aîtr]e
  8. Noel Gallien p[rê]tre M[aîtr]e Michel le Biez
  9. N. Gallien - M. Le Biez - Robert Surdive, curé.

[modifier] 1684

[modifier] Des bans publiés à Paris ?

  1. pierre poictevin aagé de vingt sept ans
  2. a epousé Jeanne Mesnage aagée de
  3. dix neuf ans ce sixième de Juin mil
  4. six cens quatre vingt quatre après toutes
  5. les ceremonies à ce requises deument
  6. observées par moy curé soussigné avec une attestassion en bonne
  7. forme de monsieur le prieur et pasteur
  8. de s[ain]t estienne du mont à paris
    page suivante
  9. qui fait foy que les bans ont esté
  10. publiée dans leglise dud. st. estienne
  11. sans aucun empêchement en p[rése]nce de
  12. Gilles Ingouf oncle paternel et Tuteur
  13. de lad. epouse Gilles le poictevin
  14. françois pillet Jean Guillaume le poictevin Robert
  15. Colombel et plusieurs autres tous parens
  16. et amis approuvé par moy curé soussigné
  17. en glose bonne
  18. G. Le Poictevin - F. Pillet
  19. marque dud. Ingouf - marque de lad. mesnage epouse - J.G. le Poicteving
  20. G. Le Poicteving - Robert Surdive, curé.

[modifier] 1685

[modifier] Mais pourquoi tant de monde?

Naissance «ex illicito» inhabituelle, qui déplace beaucoup de monde, sur une grande distance:

  1. pierre leon né de catherine paris du
  2. costentin présenté par Marguerite
  3. mangon sage femme Jurée de montbourg
  4. laquelle par nous Jurée deument nous
  5. a dit et declaré que led. enfant est né
  6. de ce jour en notre paroisse et que lad.
  7. paris luy a certifié dans ses peines et
  8. accouchement estre des œuvres d'un nommé
  9. le [s(ieu)r?] leonard dud. costentin sans avoir
  10. pu nous dire de quelle paroisse [---?]
  11. [---? --?] l'autre a esté baptisé par nous
    page suivante
  12. curé soussigné en [---?] requis par lad.
  13. [mangon?] qui nous a déclaré led. enfant
  14. estre en peril de mort ce qu'elle a attesté
  15. ainsi que ce que dessus estre veritable en
  16. la p[rése]nce de maistre Jean françois le
  17. poitevin de s[ain]t floxel qui a donné le
  18. nom aud. enfant de maistre pierre le
  19. [---?] de mont bourg et de Jean l'ecrouel
  20. dud. lieu de tamerville tesmoins
  21. soussignés avec lad. [mangon?] qui a marqué
  22. faict ce onzieme jour d'avril 1685
  23. marque de lad. [mangon?] sage femme Jurée. [etc.]

[modifier] 1688

[modifier] Un prêtre d'Alleaume meurt de malaria dans une hostellerie de Tamerville

Ce qui embête beaucoup le curé Surdive qui n'a pas eu le temps de lui administrer l’extrême-onction:

  1. Maistre Jean goupil prestre de la parroisse
  2. d'alleaume estant decedé chez Catherine samuel
  3. Ve(u)fve d'Estienne Elizabeth tenant hostellerie aux
  4. confins de la parroisse de Tamerville le Vingt quattre
  5. d'Avril mil six Cent quattre vingt huict ou il fut
  6. pris de la fievre tierce[5] delaquelle estant demeuré
  7. malade peu de temps ne peut recevoir les sacrements
  8. qu'il tesmoigna vouloir recevoir, s'il ne s'est esté surpris
  9. de la mort a lad(ite) hostesse & a ses domestiques
  10. Conformément au tesmoignage, qu'ils en ont donner
    (page suivante)
  11. a moy Curé soussigné, qui L'allay voir le jour precedant
  12. en estant requis par lad(ite) hostesse dans laquelle visite
  13. j'exhortay led(it) sieur goupil a recevoir les sacrements
  14. qui me marqua ne vouloir point se confesser a moy
  15. souhaitant un autre Confesseur ce que je luy accorday
  16. volontier pour lors Comme J'avois desja faict pour
  17. la pasque, mais estant surpris de la mort, sans
  18. que personne s'en apperceut le landemain matin qu'il
  19. devoit faire (venir?) Monsieur Le Curé d'alleaume pour cet
  20. effet, ne peut executer son dessein, a esté inhumé
  21. (modo lairo (prop---?) suspensionem?) dans le Ceymetiere
  22. par moy Curé soussigné aux presences de gedeon
  23. postere[6], george le Bouteiller[7], gilles Revel, guillaume
  24. Le Cavelier et plusieurs autres Ce dimanche vingt cinq
  25. d'avril, mil six Cents quattre vingt huict

marque de la(ite) Catherine Samuel - Marque de marie Samuel sœur de lad(ite) hostesse - Robert Surdive, curé. - (po---?) - marque dud(it) germain pigeon

[modifier] Marié avant d'aller en prison?

difficultés de lecture pour cet acte de mariage atypique: scripteur inhabituel, vocabulaire sortant du cadre connu de l'état civil. Mais si on comprend bien, il s'agit de marier un pauvre hère avant de le jeter en prison:

  1. Du vingt deux(iem)e jour de may mil six cents quatre
  2. vingt huict en l'eglise de tamerville a esté celebré le
  3. mariage du consentement du s(ieu)r curé du(it) lieux de françois
  4. pillet & de gillette le prevost de la parroisse de nehou
  5. despendante de l'officialité de coutances iceluy pillet condam
  6. né (de?) par le (corps?) par le s(ieu)r official dud(it) coutances
  7. (deüment?) (en?) (forme?) (av[an]t?) l'executoire de s(ieu)r bailly de s(ain)t
  8. Sauveur le viconte (av[an]t?) l'exploit de la prise de corps
  9. dud(it) pillet constitué prisonnier aux prisons Royales de
  10. vallongnes les ceremonies de l'église ayant esté duement
  11. observées au paravent la celebration dud(it) mariage (ayant?) (pr[rése]nce?)
  12. le s(ieu)r curé dud(it) nehou (---?) (---?) en semaine esté permis
  13. au presence pr(e)s(t)re de les marier ce qui faict a esté par moy
  14. michel le biez p(re)s(t)re de tamerville & pour lors vicaire
  15. dud(it) nehou en leglise dud(it) tamerville p(résen)nce de m(essieu)rs pierre
  16. & Gilles Revel parrroissiens dud(it) lieu & plusieurs autres
  17. temoings ainsi qu'en la p(rése)nce des parrens des deux parties
  18. scavoir de pierre pillet frère dud(it) époux & Loüis Loüiset f(rè)re & (frère)
  19. en loy de lad(ite) Epouse le tout faict p(rése)nce que dessus
  20. marque de lad(ite) le prevost - marque dud(it) françois pillet - M. Le Biez - Revel - marque dud(it) louisé - (Sou---?)

[modifier] Triple inhumation

Formulation inhabituelle pour trois inhumations le 26 octobre. Difficile de savoir si le nouveau vicaire (Jean Jacques Gamas.) réunit ces trois personnes par commodité ou parce qu'elles avaient un lien particulier:

  1. Jean Jacques Grente aagé de quarantecinq ans ou
  2. viron, Jean b(l)estel et marguerite Alix ont esté
  3. inhuméz par par moy Curé soussigné dans le
  4. Cimetiere le vingt sixiesme Jour de janvier
  5. octobre mil six cens quatrevingt huit, apres avoir
  6. receut tous les sacrements necessaires, en p(rése)nce
  7. de maistres Jean Le Bon et Jean Jacques Gamas. p(re)b(t)res

pas de signature

[modifier] 1689

[modifier] Anne Gallien: la fille du sous-diacre de Tamerville.

Je Robert Surdive curé...Début de l'acte du 28 décembre 1689
Je Robert Surdive curé...
Début de l'acte du 28 décembre 1689

Le 27 septembre, Robert Surdive, curé, écrit un acte de baptême particulièrement emberlificoté, celui d'Anne Gallien. On y comprend malgré tout qu'il n'écrira pas qui est le père de la petite, au prétexte que les sages-femmes ne veulent rien transmettre des aveux de la mère faute de témoins...

Le 28 décembre le voilà obligé par voie de justice à dévoiler le pot-aux-roses. D'une pleine page (non dénuée d'un sens du suspens) il finit par faire savoir que la petite est la fille du sous-diacre Le Poicteving, écuyer et sieur à Tamerville.

Pour achever le pauvre homme, Susanne Pigeon nait, elle aussi «ex illicito» peu de temps après. Il ne le saura pas mais la petite sera à son tour «mère célibataire» en 1705.

Voir:

[modifier] 1691

Sombre année pour le généalogiste: Jacques André Fouquet est vicaire pour cette seule année. Il écrit avec son pied gauche, laisse des blancs en lieu et place des noms ou des dates, et transmettra à la posterité un registre à demi brûlé. (En tout cas les dégradations de ces feuillets est ancienne: l'écriture contourne parfois les détours du bord de page calciné). Curieusement en 1692 on retrouve le bonhomme précepteur des enfants Danneville. Ce qui laisse rêveur quant à l'éducation des rejetons du seigneur et patron de Tamerville.

[modifier] 1694

13 mai: le Mariage Bertault Adam réunit le gratin de Tamerville.

[modifier] Les gardes du corps de «Monsieur»

Marie Magdelene Touraine est baptisée par «Damoiselle Marie le [mesniel?] espouse de Nicolas Samuel S[ieu]r de Basmont garde du corps de Mons[sieu]r frere unique du Roy de la paroisse d'Alleaume & qui a assisté lad[ite] Damoiselle son espouse».

On retrouvera mention d'un autre garde du corps de «Monsieur» dans le baptême de François Touraine. Reste à déterminer exactement ce qu'était un garde du corps au tournant des XVII et XVIIIe siècle...

[modifier] Damoiselle Anne Onime

Étrange marraine aux baptêmes:

Si on peut avoir des doutes sur ce qui est écrit dans le premier baptême cité:

«Damoiselle ===ananime=== de s[ain]te marie fille de mess[ire] leonor de s[ain]te marie che[valier] seigneur de Tollevast hardinva[st]»

Dans le deuxième ça ne fait aucun doute:

«dam(oise)lle Anonime de S(ain)te Marie fille de messire Leonor de S(ain)te Marie Chevall(ier) seigneur et patron de Tollevast et Hardinvast»

Ci dessous les deux images:

[modifier] Baptême de Jean François Adam (Adam, n. 27 décembre 1694 d. 21 avril 1732)

Source: A.D. de la Manche. ­— (BMS) Tamerville 1624-1667, 1677-1700 (5Mi476) — Vue: 366Image:GaucheHaut.jpg

[modifier] Baptême de Catherine Françoise Danneville (Danneville, n. 25 avril 1696 d. 24 septembre 1696)

Source A.D. de la Manche. ­— (BMS) Tamerville 1624-1667, 1677-1700 (5Mi476) — Vue: 382Image:DroiteHaut.jpg

[modifier] 1696

[modifier] Un Blestel, des Blestaux

  1. pierre blestel aagé a peu près de cinqante et huict
  2. ans mourût le seizieme feb(vrier) mil si cents quatre vingt
  3. Vingt seize fut inhumé le landemain dans la nef de cette
  4. église soues le banc des ===blesteaux=== par moy curé soussigné
  5. en p(rése)nce françois mouchel son beau frere Jacques godefroy
  6. hervé godefroy françois typhaigne et plusieurs autres

marques de François Mouchel, françois Typhaigne - Signatures de Jacques Godefroy, Hervé Godefroy, Robert Surdive, curé..

[modifier] Veuillez laisser l'Église dans l'état où vous l'avez trouvée... (1)

Le Curé Surdive se montre à plusieurs reprise pointilleux sur l'état du dallage de son église dans ces années là, au point que ses actes d'inhumation ressemble souvent plus à un descriptif tous corps d'état qu'à une écriture officielle

  1. Roberde Mesnage aagée a peu pres de Vingt huict
  2. ans Mourut femme de Jean guillaume le poictevin
  3. estant decedée le Vingt troizième de novembre mil
  4. six cents quatre Vingt seize fut inhumée le landemain
  5. proche les fonds[8] dans lallée par permission a charge
  6. de replacer les carreaux sans aucune rupture et
  7. (decemment?) a chaud[9] et a sable et de les maintenir a
  8. droite lingne des autres Jusque le corps puis estre
  9. consommé par moy curé soussigné en p(rése)nces de Jean
  10. guillaume le poictevin son Mary a ce que dessus obligé
  11. et de pierre le poictevin fere dud(it) du Mary de françois
  12. pillet et guillaume gilles l'(O)hier & de plusieurs autres la
  13. quelle permission a esté donnée et (la [une abréviation] connoissance?) de
  14. la fonda(ti)on de Monsieur Allain son cousin

Signatures deJean Guillaume Le Poictevin - Le Poictevin - Pillet - G. Lohier - Robert Surdive, curé.

[modifier] 1697

[modifier] Une famille de graphistes

André Le Long et ses fils Gilles et Robert ont ceci de particulier qu'on a pu les reconnaître par leurs marques, qui ne sont pas de simples croix. Elles évoquent des marques de compagnons, comme on en trouve souvent sur des pierres taillées de maçonnerie. Faute d'éléments plus précis, on peut aussi imaginer un simple jeu familial.

[modifier] Veuillez laisser l'église dans l'état où vous l'avez trouvée... (2)

  1. françois poicteving aagé de quarante quatre
  2. ans mourût le seizieme fevrier mil six cent
  3. quatre vingt dix sept apres avoir receu les
  4. sacrementset fut inhumé le landemain
  5. dans l'allée de la nef proche le banc des
  6. poictevins par moy curé soussigné a
  7. chagre de faire replacer les carreaux
  8. par un maçon a chaux et sables sans
  9. aucune rupture a droite ligne des autres
  10. en p(rése)nce de gilles le poictevin son frère de françois et Thom(as)
  11. adam ses beaux-frères et de plusieurs autres

Signatures T. Adam - G. Le Poictevin - Le curé n'a pas signé.

[modifier] 1698

[modifier] Ex illicito

  1. françois né (ex illicito coitu) de Marguerite Lorimier
  2. fille de charle Lorimier et de Semione Nehout de la parroisse
  3. de Tamerville le traizieme Jour de Janvier mil six cents
  4. quatre Vingt dix huit laquelle dans les douleurs de
  5. son accouchement a declaré à Jacqueline Fossé V(eu)ve de
  6. Louis Renard sage femme Jurée en p(rése)nce de Thomasse le
  7. Poictevin et de Catherine Launey que c'est des œuvres de
  8. françois le poictevin es(cuye)r s(ieur) de belle Belauney aussy de
  9. la paroisse suivant la declaration de lad(ite) fossé et
  10. les deux autres cy dessus declarées et ce quelles ont declaré
  11. signé fut baptizé le landemain par moy soussigné faisant
  12. les fonctions de Vicaire et nommé par Jeanne Lorimier
  13. sœur de lad(ite) mere

Marques de Jacqueline Fossé, Thomasse le Poictevin, Catherine Launey, Jeanne Lorimier. Signature de Jean Vallongnes, faisant les fonctions de vicaire.

[modifier] Veuillez laisser l'église dans l'état... (3)

  1. Marguerite le poictevin fille de pierre aagée de
  2. douze ans ayant reçu les sacrements d'Eucharistie et
  3. d'ex(trême) onction a esté inhumée dans le grand portail
  4. a charge par led(it) le poictevin de faire replacer les
  5. bien et deument les carreaux levez pour cette effet
  6. l'onzieme d'Avril mil six cents quatre Vingt dix huict
  7. par moy curé soussigné en p(rése)nce de pierre et Jean
  8. Guillaume le poictevin pere et frere oncle et de
  9. plusieurs autres

Signatures P. Poictevin - J.G. Poictevin - Fr. Pillet - Robert Surdive, curé.

[modifier] Un coup de mousqueton embarrassant

L'affaire est tellement inhabituelle que le jargon du curé Surdive en devient quasi-incompréhensible:

  1. Jacques Ballé fils Jean de S(ain)t Sauveur le Viconte décédé
  2. Le jour d'hier au Manoir de Chifrevast d'un coup de
  3. fusil Mousqueton qui lui donna sur un mot rayé le hault de la teste en
  4. le remettant son mousqueton sur un buffet co(mm)e Il nous
  5. est apparut par la requeste pr(ésent)tée à Justice par Monsieur
  6. de Chifrevast a esté inhumé dans le cymetière de cette
  7. église par moy curé soussigné suivant lordre de justice
  8. estant au bas de lad(ite) requeste signée du Monsieur lieutenant
  9. general criminel à Vallongnes en datte de ce jour et Icelle
  10. resqueste rendue a françois adam dit la fontaine maistre
  11. d'hotel du seigneur de chifrevast pour luy remettre es
  12. mains ce jourdhuy second jour de may mil six centz
  13. quatre Vingt dix huict en la p(rése)nce de Mre noel de la
  14. Vallée Sieur des prées conseiller du Roy Éleu en l'Élection
  15. de Vallongnes dud(it) Adam de Mre nicolas le bon, Mre Guill(aume)
  16. Mangon p(rê)tres et de plusieurs autres approuvé en glose
  17. mousqueton et trois mots de rature de nulle Valeur

Signatures: De la Vallée - Adam - Mangon - N. Le Bon - Robert Surdive, curé.

[modifier] 1699

[modifier] Inhumations très différentes des deux frères Sanson.

  1. Louis Sanson aagé a peu près de soixante et huict ans
  2. mourût apres avoir reçu les sacrements d'Eucharistie
  3. et dextre(me) onction le vingt deuxième jour de Juillet
  4. mil six cents quatre Vingt dix neuf et fut inhumé le
  5. landemain par moy curé soussigné dans la chappelle
  6. Saint Jacques par permission de Monsieur de Chifrevast
  7. Suivant le rapport fait par françois Adam son m(aît)re
  8. d'hotel en p(rése)nce de Jean sanson son frère de guillaume
  9. Mangon de françois Adam de Toussaint Chardin et de plusieurs autres

Signatures de Robert Surdive, curé. et Guillaume Mangon

L'acte immédiatement suivant:

  1. Jean Sanson de la paroisse de Saint Vast estant demeuré
  2. Malade chez la F(em)me de louis sanson son frere aagé de soixante
  3. six ans ou Viron[10] mourût apres avoir reçu les sacrements
  4. d'eucharistie et d'extrê(me) onction le vingt sixieme Jour de Juillet
  5. mil six cents quatre vingt dix neuf fut inhumé le
  6. landemain dans le cymetierre de cette église par moy
  7. curé soussigné en p(rése)nce de Robert sanson son fils
  8. de guillaume mangon michel frigot guillaume le
  9. cavelier et de plusieurs autres

[modifier] Pauvre Vercingétorix: inhumation de son épouse, Perrette Potier

  1. Perrette potier f(emm)e de Versi Jean Terrix Avice aagée
  2. a peu pres de quatre Vingt ans mourut le i3e i0bre[11] mil
  3. six cents quatre vingt dix neuf et fut inhumée le landemain
  4. par moy curé soussigné dans le grand portail avec per
  5. mission et avec soumission de la faire reparer a chaud
  6. et sable [12] et de l'entretenir Jusqu'apres que le corps sera
  7. consommé en p(rése)nce dud(it) son mary de françois Avice
  8. son beau-fils Raould groult et de plusieurs autres

Officiant: Robert Surdive, curé. Plusieurs signatures difficiles à lire.

[modifier] Notes et références

  1. Voir l'inhumation de son frère Jean pour la description de l'accident
  2. Peut-être une variante de «in perpetuam memoriam» (abrégé en in. pp. m.). Voir Wikipédia
  3. Effectivement, Clement X a été élu en 1670.
  4. «Blomb» pour plomb
  5. Fievre tierce: symptôme du paludisme ou malaria, qui n'a été éradiqué en France qu'en 1931 Cf. Wikipédia
  6. Gédéon Postaire: probablement Gedeon Postaire (Postere) (Postaire, n. 1645 d. 20 juin 1728)
  7. Georges Le Bouteiller: probablement George Le Bouteiller (Le Bouteiller, n. 26 novembre 1651 d. 4 juin 1704)
  8. proche les fonds = proche des fonts baptismaux
  9. "à chaud" = à la chaux
  10. Viron = environ
  11. décembre
  12. à la chaux et au sable. Il s'agit d'évidence de la tombe!
Pour plus d'informations sur Tamerville, voir aussi:
Articles: Lieu:Tamerville (50)DémographieLieux-dits • Structure sociale: 1738-601761-72
Catégories: ChroniqueDépouillementDocumentsLieux-dits • Personnes dans le registre de: 1719-371738-601761-72SourcesCatégories d'étude
Liens externes: WikipédiaWikimancheLa base CassiniL'Église de Tamerville dans Wikipédia